• Il s’agissait d’un microtome, appareil tranchant permettant de préparer de fines (très fines même) lames de matière que l’on veut observer au microscope . La finesse permettant la transparence à la lumière.

     

    Francis Gires a apporté la bonne réponse t nous a offert de belles photos d’un microtome.

    Une visite du site de l’ASEISTE permet d’en découvrir.

     

    Enfin dans  les magasins de matériel de cuisine on trouve des instruments analogues qui permettent de débiter des saucissons et autres charcuteries mais, et heureusement, à des épaisseur non microscopique. Cela dit le principe reste le même : coupe nette, d’épaisseur réglée.

     

    Késaco 5 la réponse

    Késaco 5 la réponse

    Késaco 5 la réponse


    2 commentaires
  •   

     

    Voilà un bel appareil qui n’a cessé de s’améliorer depuis des siècles, celui ci est du XXème siècle.

    Qu'est-ce ? Son nom ? son utilisation ? 

    Pour répondre utilisez  mail : rennesensciences@orange.fr  

    surtout pas les "commentaires"

    Késaco n°5 du 20 janvier

     


    votre commentaire
  • Bien entendu c’est à classer en botanique
    Et les réponses tournent autour de coco-fesse avec pour variante savante : Lodoicea callipyge ou lodoicea maldivica

    C’est donc bien une sorte de noix de coco que l'on trouve dans l'Océan Indien ; une graine du cocotier de mer qui, malgré son nom savant (lodoicea maldivica) pousse surtout aux Seychelles

    Le cocotier de mer ( sorte de palmier) figure sur l'emblème de Seychelles.(voir ci dessous)

    Les précisions ci dessus sont apportées par les amis qui avaient les bonnes réponses

    Bernard Boudic
    Didier Certain
    Françoise Guimier
    Gérard Hamon
    Maryvonne Thomas
    Bertrand Wolff


    Késaco n°4 du  6 janvier : la réponse

     


    votre commentaire
  • Est ce zoologie ou botanique ? et bien sûr Késaco?

     

    Voici la question de ce Késaco n° 4

    Apportez vos réponses, avant le mercredi 13 janvier, sur la messagerie rennesensciences@orange.fr

    Merci de ne pas répondre dans la partie commentaire de cet article.

    Bien entendu vos commentaires sont bienvenus mais seulement dans une semaine lors de la diffusion de la réponse.

    Cherchez bien !!!

     

    Késaco n°4 du 6 janvier

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Le scarabée Goliath
    Considéré comme l’un des plus gros scarabées du monde, Goliathus Goliatus se rencontre uniquement en Afrique, dans les forêts tropicales. Il peut mesurer une dizaine de centimètres, c’est-à-dire la taille d’une main, et peser jusqu’à 100 grammes. On vous laisse imaginer le bruit assourdissant qu’il fait lorsqu’il vole !

    Selon son implantation géographique il peut également s’appeler
    Goliathus Orientalis  ou encore Goliathus Meleagris

    Ont apporté des bonnes réponses :
    Henri Contin
    Maryvonne Thomas
    Marc Raynaud

    Vous pouvez apporter compléments et précisions en utilisant la rubrique "commentaires" ci dessous.

    La photo ci dessous est celle du spécimen se trouvant dans la galerie de zoologie de la faculté des sciences de Rennes sur le campus de Beaulieu.

    Notre prochain Késaco : le mercredi 6 janvier 2021

     

    Késaco n° 3 du 16 décembre : la réponse


    votre commentaire
  •  

    Voici la question de ce Késaco n° 3

    Apportez vos réponses sur la messagerie rennesensceinces@orange.fr

    Merci de ne pas répondre dans la partie commentaire de cet article.

    Bien entendu vos commentaires sont bienvenus mais seulement dans une semaine lors de la diffusion de la réponse.

    Cherchez bien !!!


    votre commentaire
  • ll s’agit d’un planimètre.

     

    En faisant parcourir à une pointe une courbe on mesurait la surface sous la courbe ou la surface cernée par la courbe.

    Utilisé dans de nombreuses disciplines jusqu’à ces dernières années pour interpréter des données, mesurer l’intensité de pics (en diffraction des rayons X par exemple) ou encore pour mesurer des images issues de microscopie.

    Le modèle proposé au késaco se trouve dans les collections de l’université de Rennes 1. Comme on le voit sur sa photo, il dispose d’un compteur qui donne le résultat.

     

    Cet appareil, avec compteur, est un lointain descendant de l’intégraphe, appareil plus mécanique qui lui traçait à partir d’une courbe la courbe de la fonction intégrale ; restait à lire sur cette courbe la surface «sous» la première courbe.

     

    Ci dessous l'appareil présenté dans son écrin et en pièces détachées. Il est dans les collections des instruments scientifiques de l'université de Rennes 1.

    Plus bas un Planimètre polaire (Amsler Type 3) datant de 1870 et un Intégraphe « System Abdank-Abakanowicz » (grand modèle) des années 1900.

    Ces deux derniers instruments sont au musée des sciences de l'université de Lausanne. 

     

    Nous avons enregistré 3 bonnes réponses dont celle, la plus rapide, de Daniel Thomas, vainqueur donc de ce Késaco.

     

     

    Kesaco n°2  du 2 décembre : la réponse

     

     

     

    Kesaco n°2  du 2 décembre : la réponse

     

     

    Kesaco n°2  du 2 décembre : la réponse

    Kesaco n°2  du 2 décembre : la réponse


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique