• Il s'agissait d'un égagropile dont Pierre Thivend nous explique ci dessous l'origine, l'utilité.

    Didier Certain s'était approché de la réponse en parlant des boules de déjection de certains oiseaux; mais ici comme dit plus loin c'est un produit typiquement "mammifères" et plus précisément ruminants. 

     

    Quelques informations sur l’Egagropile.

     

    L’ égagropile ou trichobézoard est une  pelote de poil qui se forme dans l’estomac des animaux ruminants (bovins, ovins caprins). Comme ils se lèchent fort souvent, surtout lorsqu’ils sont au repos, ils s’enlèvent le poil et l’avalent en grande quantité. Cette substance ne peut se digérer ; elle reste dans la panse qui est le premier des quatre estomacs des ruminants, s’y pelotonne, et se revêt avec le temps d’une croûte brune assez solide, qui n’est cependant qu’un mélange épaissi, mais qui, par le frottement, devient dur et luisant.

    L’égagropile est encore appelé « trichobézoard » pour les ruminants.  La présence d’égagropiles dans le rumen (qui peut atteindre plus de 25 cm chez le bovin adulte), n’affecte en rien, ni la digestion des aliments, ni la santé de l’animal.

    L’égagropile présenté ici a été extraite de la panse d’un veau  normand (d’où sa couleur), au moment de l’abattage de l’animal à l’âge de 3 mois, qui pesait environ 170 kg. Son diamètre est d’environ 15 centimètres.

    L’égagropile n’est pas l’apanage des animaux ruminants. On la trouve sous le terme générique de « Bézoard » dans l’estomac  d’autres espèces, notamment  le chat.

     

     Pierre THIVEND


    votre commentaire
  •  

     

    Un indice quand même : ce n'est pas une vue de dessus de Boris Johnson

    Alors qu'est ce ?

     

    Késaco n° 14 du 16 juin

     

    merci de répondre par mail à rennesensciences@orange.fr


    votre commentaire
  • Il s'agit de la formule définissant l'entropie d'un système.

    C'est Boltzmann (1844-1906) qui a défini cette grandeur thermodynamique. Il est considéré comme le père de la physique statistique et était un atomiste convaincu.
    Cette formule est gravée sur sa tombe au cimetière central de Vienne.

     

    Késaco n°13 du 2 juin: la réponse


    votre commentaire
  • Qu'est cette formule ?

    De qui est elle ?

    Où se trouve- t- elle ?

     


    1 commentaire
  • Conférence en ligne : Après la FM, la radio numérique DAB+
    Date : 3 juin de 16H30 à 20H  Gratuit

    Description : 
    Dans le cadre du salon Radiotour 2021 à destination des professionnels de la radio et à l'aube du déploiement en Bretagne de la radio numérique DAB+ en complément de la FM apparue il y a 65 ans, l’association A3C7, www.a3c7.fr  avec l'aide de la ville de Cesson-Sévigné et de la FNARH, vous invite le 3 juin à une conférence en ligne sur les technologies de son et diffusion numérique développées au CCETT qui sont à l'origine du DAB. Seront aussi évoquées les recherches en cours dans ce domaine ainsi qu'une exposition virtuelle en avant première d'un évènement en présentiel par « ceux qui l’ont fait » à l'occasion du lancement effectif de DAB+ dans la région.

    Pour y assister se rendre  sur le site
    http://www.radiotour.fr/radiotour-rennes   le 3 Juin à partir de 16h30
    (accès gratuit)

     

    Conférence en ligne lze 3 juin 20h : Après la FM, la radio numérique DAB+

    Conférence en ligne lze 3 juin 20h : Après la FM, la radio numérique DAB+

    Conférence en ligne lze 3 juin 20h : Après la FM, la radio numérique DAB+


    votre commentaire
  • le retour au cinéma enfin !!


    votre commentaire
  • La microforge de Fontbrune, construite par Beaudouin, est composée d'un système de binoculaires qui permet d'observer et de forger des micro-outils en verre. Cet instrument comprend aussi un système d'éclairage, un porte outil mobile selon deux directions (X et Y), un filament chauffant en tungstène mobile et une soufflerie pour pouvoir "tremper" (refroidissement rapide) l'outil après son "formage" (fabrication de l'outil). Cette microforge est un outil utilisé avec un microscope. Elle était associée à un micromanipulateur qui permettait de transmettre le mouvement de la main de l'opérateur à la micro-forge au moyen d'une commande pneumatique.

    Elle fut conçue par Pierre de Fontbrune dans les années 1930 pour des travaux microscopiques en biologie et commercialisée par les établissements Beaudouin dès 1937.

    Cet appareil d'une grande précision permettait de réaliser des micro-pipettes en verre de l'ordre du micron ou d'autres outils de biologie comme par exemple des micro-scalpels ou des micro-crochets. Il était utilisé dans le laboratoire de Biologie générale de la faculté des sciences de Rennes. 

     

    voir site patstec www.patstec.f   à microforge 

     

    Késaco n°11 du 5 mai : la réponse

    Késaco n°11 du 5 mai : la réponse

    Késaco n°11 du 5 mai : la réponse


    votre commentaire